Brzeg est jumelée avec trois autres villes européennes – En Allemagne avec Goslar (depuis le 7 mai 2000, en Tchéquie avec Beroun (depuis le 21 mai 2002) et en France avec Bourg-en-Bresse (depuis le 5 octobre 2005). Ce partenariat consiste bien entendu à développer les échanges culturels, sociaux et économiques entre la ville de Brzeg et les villes avec lesquelles elle est jumelée. Cette coopération est excellente et continue à se développer. Elle s’exerce non seulement au niveau municipal, mais également dans les écoles et les institutions (comme par exemple les Pompiers et les Centres culturels). Elle se réalise également au travers des contacts entre particuliers.
goslar

Goslar (www.goslar.de) – ville située à 80 km environ au sud de Hanovre, limitrophe au Parc National des Montagnes de Harz. L’existence de la ville remonte à plus de 1000 ans. Ses monuments, prouvant sa très riche histoire, sont tout particulièrement dignes d’intérêt. La ville possède plus de 40 tours fortifiées et de nombreuses tours d’églises. Le panorama de la ville est tel qu’on l’a surnommée la « Rome du Nord ». Goslar est une ville particulièrement intéressante à voir. Ses nombreux musées ainsi que ses monuments attirent de nombreux touristes. Goslar fut la résidence de rois et d’empereurs allemands. On y trouve un palais impérial datant des XI-XIIème siècles, des églises datant du XIème au XVIème siècle, un hôtel de ville du gothique tardif, des fontaines, des maisons des XVème et XVIème siècles et des restes de fortifications du XVème et du XVIème siècle. Toutefois, Goslar, qui compte aujourd’hui 45 mille habitants, a bien plus que son histoire à offrir aux visiteurs. On y trouve de nombreux pubs accueillants. On peut y pratiquer de nombreux sports (grâce aux stades et aux piscines), mais également découvrir bon nombre de boutiques intéressantes, de même que des cinémas et un théâtre. L’emplacement de la ville en fait un point de départ idéal pour des promenades au pied des Montagnes Harz.
berounBeroun (www.mesto-beroun.cz) – ville tchèque située à une vingtaine de kilomètres de Prague. La ville se trouve à la croisée de deux rivières, la Berounka et la Litawka et compte 18 mille habitants. Les fouilles archéologiques prouvent que l’endroit a été habité dès l’Antiquité. La ville de Beroun a vu le jour dans la première moitié du XIIIème siècle. On y fabriquait de la poterie et des tissus. On y produisait également du vin et de la bière. L’expansion de la ville a été limitée en raison d’inondations, d’incendies et d’épidémies. C’est seulement dans la première moitié du XVIIIème siècle que Beroun a pu prendre son essor et a commencé à prendre son apparence actuelle. A la fin du XIXème siècle aciéries et industries liée à l’extraction du calcaire, caractéristiques de la région, se sont développées dans les environs. Aujourd’hui, la ville de Beroun est considérée comme une ville axée sur l’industrie, l’éducation, la culture et le sport. Les touristes peuvent admirer ses monuments, dont l’hôtel de villes, le Musée du Karst Tchèque, la Porte de Pilzno et celle de Prague (vestiges des anciennes fortifications), de même que ses églises. Dans les parcs et à d’autres emplacements de la ville on trouve de nombreuses sculptures d’artistes différents. Beroun organise des fêtes culturelles cycliques (dont un festival de musique). Un grand stade accueille de nombreuses équipes sportives qui se rencontrent lors de matchs de disciplines différentes. En été, une piscine est à votre disposition, alors qu’une patinoire couverte est ouverte toute l’année. Les amateurs d’escalade peuvent profiter des rochers des environs. Non loin de Beroun, on trouve également de nombreux chemins de randonnée pédestre et des pistes cyclables.

 

Bourg-en-Bresse (www.bourg-en-bresse.org) se trouve dans l’Est de la France, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. La ville compte 43 mille habitants occupent une surface de 120 ha, particulièrement riche en espaces verts. La ville compte plus de 1200 associations. Bourg-en-Bresse est membre du Comité des Villes de la Région Rhône-Alpes. L’enseignement supérieur s’y développe depuis plus de 10 ans.

Bourg-en-Bresse est une ville extrêmement verte et fleurie. On peut s’y reposer en toute quiétude, tout respirant l’air frais. Promeneurs, sportifs et cyclistes peuvent pleinement profiter des attraits de la ville, en particulier du lac Seillon, du Parc de Loisirs Bouvent ainsi que des nombreuses pistes cyclables.

Bourg-en-Bresse peut également s’enorgueillir de ses spécialités culinaires : le poulet de Bresse avec sa sauce à la crème et aux morilles, les quenelles de brochet à la sauce Nantua ou la carpe farcie.

Pour ce qui est du paysage culturel, la ville mise aussi bien sur son patrimoine historique que sur la culture moderne. On y trouve un théâtre remis à neuf, un conservatoire de musique et une scène de Musiques, « La Tannerie ». La ville cofinance de nombreuses festivités tout le long de l’année (dont une foire et des fêtes précédant Noël, et des jeudis lecture et musique).

Bourg-en-Bresse se situe à la croisée des axes routiers européns et est très bien communiquées, aussi bien au niveau de l’infrastructure routière que des lignes de chemin de fer. C’est une ville attrayante pour les entrepreneurs comme pour les étudiants. À Bourg-en-Bresse, vous êtes à une 1h45 de Paris et à 45 minutes de Lyon. Deux aéroports internationaux, à Lyon et à Genève, se trouvent à proximité.

Plus de 4000 sociétés sont enregistrées en ville et opèrent dans les secteurs suivants : secteur alimentaire, métallurgie, fabrication de carrosseries, mécanique, transport et santé.

Bourg-en-Bresse est riche de son héritage historique et en profite encore aujourd’hui. Mais la ville est également à même de satisfaire aux exigences de la modernité au niveau culturel, comme elle rend honneur à son héritage historique. Parmi les vestiges précieux du passé, on notera entre autres : les maisons moyenâgeuses en bois, les façades renaissance, les fontaines, les maisons, les pharmacies anciennes – vous trouverez ces bâtiments dans le centre-ville. Le monument le plus connu de la région reste toutefois sans conteste le Monastère Royal de Brou. L’église du monastère (qui date du début du XVIème siècle) a été construite par Marguerite d’Autriche après la mort de son époux, duc de Savoie. Elle a ainsi créé un mausolée foisonnant de richesses, érigeant ainsi en même temps un véritable monument du style gothique, pourtant déjà en déclin à l’époque.

Au XVIIIème siècle, il y a avait à Bourg-en-Bresse une manufacture horlogère.